image

Pas 2 mais 1 Pfizer

Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a renoncé aujourd’hui à se scinder en deux, mettant fin à des années de spéculations.

« Après un examen approfondi, le conseil d’administration et la direction sont parvenus à la conclusion que l’entreprise, telle qu’elle est, était bien placée pour créer le plus de valeur possible pour les actionnaires et (par conséquent) elle ne séparera pas pour le moment en deux entités distinctes cotées les produits de santé innovants des produits matures », annonce la compagnie dans un communiqué.

Pfizer étudiait depuis plusieurs mois l’option d’isoler ses médicaments dits innovants (anticancéreux, vaccins et traitements contre les maladies rares…) des médicaments dont les brevets ont expiré ou devraient l’être à court terme.

Dans cette optique, le premier groupe pharmaceutique américain avait procédé à différentes acquisitions pour renforcer cette division de médicaments matures dont les revenus n’ont cessé de baisser face à la concurrence des génériques.

Il a ainsi racheté le spécialiste des perfusions Hospira, qui fabrique  des biosimilaires qui sont des génériques spécifiques pour les traitements issus des biotechnologies.

Pfizer avait aussi essayé de racheter pour 160 milliards de dollars Allergan (fabricant du traitement antirides Botox) pour payer moins d’impôts mais l’offensive des autorités américaines contre ce type de mariages avait torpillé ce rapprochement.

La scission de Pfizer, préconisée par certains analystes, devait avoir lieu début 2017.

Sources;zonebourse